La Table Oui-Ja

Oui ja

Introduction :

 

     Le Oui-ja est une planchette généralement en bois sur laquelle sont représentées les lettres de l‘alphabet latin, les dix chiffres arabes (de 0 a 9), les termes « oui » , « non » et « Au revoir », ainsi qu’un indicateur mobile (vaguement en forme de triangle ou de goutte) utilisé pour déposer le bout des doigts et pour pointer les informations choisies par la planchette. 

Ce dispositif est utilisé de manière la plus fréquente au cours de séances de spiritisme et est censé permettre à l’esprit contacté de se manifester de manière intelligible aux participants, en épelant les mots lors de son intervention.

 

La Table Oui-ja est un outil qui serait essentiellement de Magie Noire et servait à invoquer les mauvais esprits pour les envoyer sur une cible précise. Aujourd'hui, on l’utilise pour aider les esprits errants mais certains, utilisent cette table comme un jeu, ce qui est très dangereux de jouer avec des êtres qui sont bien plus puissants qu'un être humain ordinaire.

 

Les participants se regroupent autour du Oui-ja. La séance se déroule généralement en comité restreint car il est nécessaire que chacun des participants pose deux doigts sur la « goutte » pour qu'elle puisse désigner les différents symboles. Par la force de l'esprit, la goutte est censée se déplacer pour transmettre un message. Toute personne présente dans la pièce se doit de participer.

 

Présenter comme étant une « planchette parlante », Ouija est en fait un outil de communication fabriqué pour les séances de spiritisme, et ne devrait pas être vu autrement.

Oui ja 3

Recommandation :

 

- Nombre de participants à la séance : 2 minium, 5 maximum. 3 est l’idéal.
La présence d'un initié est fortement recommandé.
Assurez vous que les participants sont sérieux et en bonne santé (pas de personnes fragiles physiquement ou psychologiquement). De plus, les personnes turbulentes, septiques et qui remettrent en doute chaque mouvement de la planche risquent de mettre en péril votre séance. L’ambiance et la confiance entre les participants est primordiale, assurez-vous donc d’être avec des gens calmes et possédant une bonne ouverture d’esprit.

- L’endroit un choix important. Il est déconseillé de pratiquer la séance dans les chambres à coucher. Il n’est pas non plus nécessaire d’aller dans un cimetière ou sur une scène de crime, il faut même éviter ces types d’endroits.

Pratiquer de préférence le soir, dans un endroit calme, serein, loin de toutes agitations où vous ne risquez pas d'être dérangés (attention n'oubliez pas d'éteindre le portable)

- Eteindre toute lumière électrique pour ne laisser que la lueur d'une ou deux bougies (couleur violette optionnelle)

- Faire brûler de l'encens pour favoriser la détente, la concentration, et la communication.

- Poser la planche bien à plat sur une table en bois de préférence.

- Placer la goutte au centre, au bas de la planche spirite. C'est à ce même endroit que la goutte doit se replacer après chaque réponse.

- Chaque participant doit poser le bout de ses doigts, sans appuyer, sur la goutte (si elle est suffisamment grande), ou seulement son index (si goutte trop petite).

- Evacuez toutes vos pensées...

- Plus le fluide du groupe en présence sera intense moins les premières vibrations de la goutte se feront attendre. Comptez une dizaine de minutes avant les premières vibrations traduisant le début du contact.

- A la première manifestation, souhaiter la bienvenue à l'esprit présent et poser cette première question incontournable "Esprit es -tu là ?" ou « Ouija es –tu là ? ».

- La réponse "oui" ne se faisant pas attendre, demandez -lui de bien vouloir se présenter (attention la réponse peut-être un mensonge...à vous de percer le mystère sans le mettre en colère !)

- Pour rentrer en contact avec un défunt de votre entourage, vous pouvez utiliser une photo et noter son nom, prénom, date de naissance et date de décès sur un papier.

- Le port d'un objet en argent serait recommandé.

- Chaque participant pose une question à la fois et attend la réponse avant une nouvelle question.

- Soyez toujours respectueux envers l'esprit présent.

- Clôturer la séance en remerciant l'esprit d'être venu, en le remerciant de s'en aller, puis n'oubliez pas la formule "Au revoir".

Le déroulement d’une séance de spiritisme :

Oui ja 2

 Se protéger des entités inférieures (les esprits non désirables) avant de commencer la séance. Pour ce faire, on peux simplement allumer un bâtonnet d’encens et le laisser parfumer la pièce environs une demi heure avant le début de la séance. On peux également allumer une bougie et la laissée se consumer pendant toute la séance. 

 

Images 13

 

Comment débuter la séance

 

     Se rassembler autour de la planchette Oui-Ja, dans un environnement qui vous donne un certain confort. Déposer l’indicateur sur la table et placer les doigts doucement mais fermement, en prenant soin de ne pas s'accouder sur la table, afin de lui permettre de se déplacer facilement.

 

La première question peut être aussi simple que « Ouija, es-tu là? »

La réponse n’est pas instantanée, et viendra généralement au cour des cinq à dix premières minutes. Cela peut cependant être beaucoup plus rapide ou prendre davantage de temps. Quelques fois il faut être patient, mais ne pas hésiter à changer l’ambiance, les positions et de prendre le temps de se relaxer davantage si cela ne semble pas vouloir démarrer. 

 

La communication, les questions et les réponses

 

     Les premiers mouvements de l’indicateur seront lents et faible, s’accélérant durant la séance. Pour communiquer les réponses, l’indicateur pointera les lettres une à une, formant des mots et des phrases.

Lorsque l’indicateur commence à bouger, on peux enchaîner les questions. L’idéal est de commencer par des questions simples au début, nécessitant comme réponse qu’un oui ou un non. Une seule personne à la fois devra parler, afin d’éviter toute confusion, et les questions devront être simples et précises. Lorsqu’une question est posée, les participants devront se concentrer sur la question, évitant de penser à d’autres sujets. Car une personne se concentrant sur une réponse risque d’influencer le Oui-ja, et d’obtenir des réponses erronées. 

Pour bien débuter la séance, il serait préférable d’essayer de comprendre l’esprit et de voir comment il se présente. Des questions simples sur lui peuvent être une bonne façon de commencer l’approche. Lui demander son nom, d’où il vient et si il est parent avec quelqu’un dans le groupe. Il peut être bon aussi de lui poser des questions contradictoires, pour juger de la véracité de ses dires. Il est possible que l’esprit confie qu’il s’appelle Mathieu et, quelques instants plus tard, il répond oui lorsque vous lui demandez si son nom est Gabriel…Vous pourrez ainsi facilement identifier les esprits farceurs.

Il est possible que l’esprit convoqué communique autrement que par la planchette, en utilisant, par exemple, les fameux « coups dans les murs ». Cela ne signifie pas que la séance tourne mal, mais bien qu’il faut adapter la séance. Généralement, le dialogue du « un coup pour oui, deux coups pour non », peut permettre de communiquer avec l’énergie présente.

Le comportement de l’indicateur varis d’une séance à l’autre. Il est possible que les réponses n’aient aucune logique ou que l’indicateur tourne continuellement en rond. Il est aussi possible que les réponses n’aient aucun lien avec les questions posées. Vous devez rester détendu, ferme et concentré lorsque vous dirigez une séance, même si celle-ci prend des tournures inattendues. N’hésitez pas à terminer la partie, prendre une pose et reprendre de nouveau la séance un peu plus tard.

Il est préférable qu’une seule personne pose les questions et dirige la séance. Cela évite le bavardage inutile entre les participants, ce qui risquerait de nuire à l’expérience. Aussi, éviter les blagues et les questions inutiles, cela brise le dialogue avec l’entité et gaspille beaucoup d’énergie.

 

Terminer la séance

 

     Lorsqu’il est temps de terminer la séance, on doit remercier l’entité et lui demander de quitter et de retourner d’où il vient (préférablement de retourner vers la lumière). Il se peut qu'on doit se montrer très insistant, car il n’est pas rare que les esprits soient réticents à partir. Les participants et l’entité doivent guider l’indicateur vers le « au revoir » afin de symboliquement signer la fin de la séance. Certains continuerons à tourner en rond avec l’indicateur, d’autre ne se dirigerons simplement pas vers le « Au revoir ».

 

! ATTENTION !

Oui ja 4

Les participants doivent rester polis tout au long de la séance, ne doivent pas retirer leurs doigts de la goutte sans en avoir demandé la permission, ni poser de questions sur leurs mort ou sur l'au-delà, ni laisser la goutte les toucher à répétitions.

 

Les participants doivent être en bonne santé physique et mentale afin d'éviter tout acte de possession de l'esprit. Les prières sont aussi souvent recommandées avant et après toute séance de spiritisme.

Avant de terminer la séance, les participants demandent aux esprits de bien vouloir partir et la goutte doit se placer sur le symbole Au revoir.

 

Pour les certaines religions, notamment le christianisme, la pratique du Oui-Ja est strictement interdite car relativement dangereuse. En effet communiquer avec les esprits constitue une pratique occulte dénoncée notamment dans l’Ancien testament.

Pour le Judaïsme, l'Islam et le Christianisme, cette pratique est dangereuse car elle éloigne de Dieu et ainsi de sa protection. En pratiquant le spiritisme, on ouvre une porte sur l’occultisme pouvant provoquer un phénomène de possession.

 

L'utilisation d'un verre est fortement déconseillé, il suffit que l'esprit exerce sa force dessus, le verre se brise et l'un des participants se retrouverait très vite possédé.

 

Les risques réels reliés à l’utilisation du Ouija :

 

     Une mauvaise utilisation peut amener des larves psychiques, des cas de hantise et de possessions. De plus, en dehors des dangers ésotériques entourant le Oui-ja, plusieurs problèmes psychologiques guettent les gens qui l’utilisent de façon irréfléchi ou régulière. La paranoïa, la schizophrénie ou une forte dépendance ne sont que quelques exemples.

 

Il est possible qu’à certains moments, les réponses du Oui-ja soient constamment véridiques ou du moins, semblent l’être. Certains utilisateurs en profitent pour poser des questions sur leurs relations amoureuses, leur futur ou leur mort. Cette situation peut devenir très néfaste car la personne considérant ces réponses comme étant une vérité absolue s’expose à être influencée par une force qui ne lui dit pas nécessairement la vérité et qui ne lui veut pas obligatoirement du bien. Bien que durant certaines séances concluantes, les esprits contactés donnent des informations très précise sur le présent et le passé, ils semblent généralement incapables de prédire le futur.

Images 14

A ne pas faire avant ou pendant une séance avec le Ouija :

 

• Trop de séance en peu de temps. Il est déconseillé de faire plus que deux ou trois séances par mois. Il n’est pas rare que les séances de spiritisme provoquent la dépendance et la folie chez leurs grands adeptes, pratiquez intelligemment.

 

• Ne jamais insulter les esprits, vous n’avez pas besoin d’ennemis parmi eux.

 

• Ne jamais accepter d’invitation ou inviter l’esprit à demeurer avec vous, de nombreux cas de possessions ont débuté de cette manière.

 

• Mal choisir ses partenaires. Les gens négatifs et malveillants attirent les entités négatives et malveillantes.

 

• Être septique ou exiger des résultats ou des preuves tangible.

 

• Parler de tout et de rien, blaguer et nuire à la concentration de la séance. Vous gaspillez ainsi beaucoup d’énergie.

 

• Avoir peur ou paniquer.

 

• Il ne faut pas croire et prendre au pied de la lettre tout ce qu’il vous sera annoncé, par le fait même, éviter les questions concernant votre mort, celle des participants ou de vos proches. Cela pourra vous évitez de la paranoïa inutile. Beaucoup d’esprits sont blagueurs et répondrons n’importe quoi aux questions dont ils ne connaissent pas la réponse.

 

• Terminer brusquement la partie. Il est dangereux de se détacher du cercle et de briser l’énergie entourant les participants sans préparation.

 

Esprits maléfiques :

Les participants ne peuvent être sûrs de l'identité de l'entité à laquelle ils s'adressent. Il semblerait qu'ils puissent lire nos pensées pour y puiser les réponses espérées, alors il est difficile d'être totalement certain de la vraie identité de l'entité. Il serait en effet possible que l'esprit soit malveillant et essaie via le Oui-ja d'influencer les personnes présentes voire de les posséder. Les mauvais esprits seraient en général flatteurs et menteurs pour arriver à leur fins.

 

Il y aurait différentes manières de déceler ces êtres mauvais, comme le fait que :

- la goutte se mette à pointer les quatre coins de la table ;

- la goutte se mette à dessiner un 8 au centre de la table ;

- la goutte cherche à sortir de la table (signe de tentative d'évasion de l'esprit).

 

En aucun cas, on ne dois laisser la goutte (ou l'esprit) faire un décompte, un cercle répétitif ou encore un 8 au milieu de la table, auquel cas il vaudrait mieux arrêter immédiatement la séance, car c'est un moyen pour lui de se libérer et de nous attaquer.

 

 

Conclusion

     Le Oui-ja n’est pas un jeu et ne doit pas être utilisé à outrance. Si l’intérêt se fait sentir envers le spiritisme, il faut utiliser les planchettes spirites avec précautions. Une mauvaise utilisation peut entraîner des situations très désagréables.

 
Spiritisme

Date de dernière mise à jour : 02/06/2016

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×